Etes-vous prêt pour le BIM Bang ?

Partagez !
Building Information Model

Après les Biotech, les Fintech, la Foodtech, les Medtech… il va falloir inventer un nouveau mot pour la digitalisation du marché de la construction qui se numérise fortement et est encore très loin d’être un secteur concurrentiel.

Le BIM – Building Information Modeling – connait un essor mondial et une adoption massive dans certains pays depuis plusieurs années.

Mais qu’est-ce que le BIM

Le BIM n’est ni un outil, ni un logiciel, mais l’ensemble des processus collaboratifs qui alimentent une maquette numérique tout au long du cycle de vie des ouvrages (infrastructure et bâtiment), depuis sa construction en passant par son utilisation et jusqu’à sa démolition.
La valeur ajoutée vient de l’utilisation qui en est faite par tous les intervenants sur un projet. Dans un processus de conception BIM, chaque acteur de la construction utilise la maquette 3D et en tire les informations dont il a besoin pour son métier. En retour, il alimente la maquette de nouvelles informations pour aboutir à un objet virtuel, parfaitement représentatif de la construction.
2D drawing vs BIM

Chaque acteur de la construction utilise la maquette 3D et en tire les informations dont il a besoin pour son métier, en retour, il alimente la maquette de nouvelles informations.

Pour quels avantages

La méthode BIM apporte de nombreux avantages, qu’ils soient économiques, écologiques ou même sociales. Elle permet entre autre de détecter les éventuels problèmes bien en amont de la mise en chantier, rendant ainsi les infrastructures de meilleures qualités.
Construire mieux et moins cher tout en permettant aux concepteurs, constructeurs et autres acteurs concernés de travailler sur un mode collaboratif.
Ceci a pour but de
  • faire des simulations
  • mieux prévoir les budgets
  • optimiser le temps
  • améliorer la coordination des acteurs
  • visualiser correctement les besoins énergétiques et matériels (transition énergétique)

Avec le BIM :
  1. Le chantier hérite de données plus précises et qui ont été mieux partagées en amont.
  2. Sur le chantier, la communication est facilitée par des visualisations plus précises (au niveau du projet même et du planning avec la 4D).
  3. Les interactions à risque sont identifiées en amont et la visualisation en 3D évite les problèmes d’interprétation.
  4. La synthèse globale est facilitée en phase étude.

Ces start-up du bâtiment intelligent

  • BulldozAIR fait travailler de façon collaborative les équipes de construction
bulldozair

Apperçu de l’application BulldozAIR

BulldozAIR est une application web et mobile qui permet à des équipes sur le terrain de mieux collaborer avec les équipes au bureau.

C’est une base documentaire, constituée de plans et de documents techniques accessibles aux différents métiers d’un chantier. L’application gère l’ensemble des tâches de manière visuelle avec des photos, des croquis, facilitant ainsi la compréhension des équipes. Elle permet également la création de tâches que s’échangent de façon collaborative les différents corps de métier. Enfin des rapports automatisés permettent de suivre l’état d’avancement et d’améliorer significativement la gestion du chantier.
  • Finalcad simplifie la vie des hommes de chantier.
finalcad

FinalCad, un logiciel destiné aux professionnels du chantier

Finalcad propose la reconnaissance d’objets offline et utilise la réalité augmentée pour signaler directement les points de contrôle effectués ou les défauts présents à un endroit précis. En fonction de la personne qui l’utilise, différents calques peuvent être visibles de ses utilisateurs pour garantir la conformité de son travail avec les plans d’origine.

Elle a pour vocation de faciliter la collaboration entre les différents intervenants et acteurs du chantier.
Les solutions de Finalcad permettent, par exemple, aux chefs de chantiers de saisir directement leurs observations sur des plans numérisés sur tablette ou smartphone, ce qui peut représenter un gain de temps.
Depuis sa création en 2011, la start-up est intervenue sur plus de 10.000 chantiers dans 30 pays.

Pour conclure

La méthode BIM joue un rôle essentiel dans le développement d’infrastructures. Elle est considérée comme une solution de premier ordre et est adoptée par la majorité des acteurs du secteur du BTP. Aujourd’hui, elle est d’ailleurs encouragée par différents gouvernements mondiaux.
En France, le Plan Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) va rendre le BIM obligatoire dans les marchés publics en 2017. Ce PTNB vise en effet à accélérer le déploiement des outils numériques à l’échelle de l’ensemble du secteur du bâtiment.
Partagez !

4 Responses to “Etes-vous prêt pour le BIM Bang ?

  • Bravo pour cet article qui montre qu’aucun domaine n’échappe à l’innovation et que cette époque se shoot au mode collaboratif.
    Impatient de lire les prochains articles !

  • A chaque jour une nouvelle découverte merci Emmanuelle !
    Le mode collaboratif s’inscrit de plus en plus dans tous les secteurs d’activité et c’est très bien 😉

  • Isabelle M
    5 months ago

    Merci pour cet article qui montre que l’innovation digitale touche le secteur du BTP.

  • Merci pour vos commentaires et vos encouragements, j’apprécie votre intérêt et votre fidélité à la lecture de mes articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *