Startup Experience

Partagez !

startup experience

 

 

En fonction dans un grand Groupe multinational, j’ai eu l’opportunité de pouvoir vivre quelques semaines dans une startup. Startup Experience ou comment j’ai vécu mon immersion.

Dans le cadre d’un dispositif, encore au stade de pilote, mené par les Ressources Humaines de BNP Paribas, j’ai bénéficié d’un détachement dans une startup pendant 3 mois. Le but ? Découvrir un nouvel environnement innovant et se familiariser avec des façons de faire disruptives, plus frugales, plus agiles.

1 Le projet : comment ça s’est passé

Après un entretien avec les membres de l’équipe projet RH pour cerner mon profil, comprendre mon parcours et identifier les domaines de compétences à mettre au profit d’une autre structure, j’ai été contactée par OSCARh.

C’est pour rapprocher grands groupes et petites structures qu’OSCARh a créé une plate-forme dédiée à la mobilité temporaire externe. Le principe est de prêter un talent. Le temps d’une mission de quelques semaines à plusieurs mois, le collaborateur d’un grand groupe est accueilli dans une startup ou une PME.

Faciliter la mobilité temporaire des talents entre grands groupes et jeunes pousses innovantes.

Après quelques échanges avec OSCARh, trois missions dans 3 startup me sont proposées et je dois rapidement me positionner sur l’une d’elles, les besoins des petites structures évoluant très rapidement.

Une fois la mission lancée, le parcours est rythmé d’entretiens formels et informels, de contacts réguliers par téléphone et whatsapp.

En début : pour la mise en relation avec la startup et la formalisation de son besoin et de la teneur de la mission.

A mi parcours : par un échange entre le manager d’origine, le référant dans la startup et la RH pour le partage d’un rapport d’étonnement.

A la fin de l’immersion : pour clore la mission et formaliser les compétences / leçons retenues, les actions mises en pratique et à retenir (ou pas), tout en réfléchissant à la façon de les mettre en place de retour à son poste.

2 la startup : je vous présente Intent

La startup Intent Technologies a conçu une plate-forme de Data management permettant d’agréger de manière ouverte les données, celles de tous les fournisseurs et prestataires d’un patrimoine immobilier d’une part, et celles de tous les objets connectés de ce même patrimoine, d’autre part.

Leur proposition de valeur ? Gérer à distance des flux de différentes natures (flux d’intervention, d’objets…) et les agréger, chose que les bailleurs ne savent pas faire.
Leurs points forts ? Instantanéité, fluidité, autonomie et indépendance des utilisateurs.

Et comme une vidéo vaut bien mieux que tous les mots, voici une présentation de leur solution :

Intent Technologies, des solutions permettant une exploitation intelligente des bâtiments.

Rédigeant une thèse sur les objet connectés (IoT) dans le domaine de la Smart City dans le cadre d’un MBA que je suis actuellement, j’ai été particulièrment attirée par l’activitié d’Intent. Comprendre, échanger a été pour moi une réelle opportunité pour mieux cerner les enjeux et les évolutions de ce marché en plein essort.

La mission s’articule autour de 2 axes : les actions à mener pour la startup et la formalisation de mes apprentissages réguliers.

De mon côté pour Intent, j’ai pu mettre en oeuvre des actions de marketing et de promotion du produit par la réalisation d’une vidéo de démo de leur plateforme, la mise en place d’un benchmark et la recommandation de solutions Sales automation et Marketing automation, et l’élaboration d’un plan Marketing.

3 L’immersion : le fantasme vs la réalité

Travaillant depuis plus d’une dizaine d’année dans un grand groupe, je partais avec beaucoup d’idées pré-conçues sur les startup. Plus agiles, plus innovantes, plus rapides et rompues aux nouveaux codes de travail et de création. Mais aussi une ambiance plus familliale et friendly où certes l’investissement personnel serait poussé à son niveau maximum mais avec en contrpartie une vraie ambiance fun et décontractée, de partage et d’échange.

Bien sûr durant ces trois mois je n’ai vu qu’une petite frange de l’écosystème Startup. Ce qui ne me permet pas de conclure globalement sur l’ambiance et l’univers des startups en général.

J’avoue que j’ai été surprise du décallage entre ce que j’imaginais et ce que j’ai vécu. Les moments de communication et d’échange sont plutôt rares et doivent presque être programmés pour exister. La compréhension des attentes via- à vis de moi a été difficile à cerner et très mouvante tout au long de ma mission.

J’ai pu également constater à quel point on ressent tout de suite dans l’ambiance au travail les aléas de la vie même de l’entreprise, appels d’offre remportés ou non, partenariats signés ou changement de business model.

Vous pouvez avoir un petit apperçu de mon rapport d’étonnement via ce slideshow.

4 Le bilan : à refaire ?

Une telle expérience d’immersion dans l’univers d’une startup mérite d’être vécue. Elle permet entre autre de :

  • Tester, se tromper, refaire => on est assez libre pour proposer des initiatives
  • Ranger son amour-propre, ici personne ne vous attend
  • Faire preuve d’ouverture d’esprit
  • Côtoyer de super experts dans des domaines variés (API, UX, UI)
  • Se créer de nouveaux contacts (startup, incubateurs…)
  • Se remotiver, après souvent plusieurs années d’activité dans une même entreprise, une immersion comme celle-ce est une bouffée d’oxygène et on repart reboosté et plein d’idées
  • Découvrir la vie d’une petite structure sans remettre en cause son propre job dans sa boite
  • Dresser la (vraie) liste des avantages et des inconvénients d’un grand groupe vs une petite structure

En résumé, c’est une expérience enrichissante et instructive qui permet de sortir de sa zone de confort sans qu’il n’y ait d’enjeux décisif de part et d’autre. Surtout cela m’a permis de rencontrer des gens formidables, engagés et motivés, du côté d’OSCARh et d’Intent. Merci à eux.

Un petit bémol cependant, la courte durée ne permet pas selon moi une réelle intégration dans la structure comme un salarié à part entière. De même qu’il est compliqué de mesurer le bénéfice réel de mes actions pour la startup.

En conclusion

L’ambition principale de ce type de mission étant d’infuser progressivement l’état d’esprit start-up en interne, je serai dans mon future poste à même de mettre en oeuvre les meilleures pratiques observées et vécues via mon immersion. Les premiers participants ont été sélectionnés sur leur motivation et leur état d’esprit, en privilégiant ceux qui auraient la capacité de partager l’expérience. Community manager  de deux communautés RH Groupe sur les thématiques du développement des compétences et de la transformation des méthodes d’apprentissage, je vais pouvoir me faire l’ambassadrice de ces parcours de développement et instaurer de nouvelle forme de partage, de l’information notamment.

 

Sources

Autre article à découvrir dans le même registre

 

 

Partagez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *