Les nouvelles tendances de mobilité urbaine : petit avant-goût du Transport 3.0

Partagez !

les nouveaux services de transports Paris

Location libre-service, moto-taxi, autopartage,… Rapide portrait de 3 startups françaises à l’assaut de Paris et au services des usagers.

Cityscoot, le scooter électrique en libre-service

Les premiers deux-roues électriques en libre-service Cityscoot sont disponibles à Paris, depuis juin 2016. Une flotte de 150 scooters blancs siglés en bleu ont été répartis sur une vaste zone de 33 kilomètres carrés dans le centre de la capitale pour être disponibles à la location.

Le Principe.

  1. Via l’application, localisez un scooter disponible et visualisez son autonomie, réservez-le. Vous recevez un code à 4 chiffres.
  2. Déverrouillez le scooter à l’aide du code reçu : pas de clef, pas de carte, pas de borne de réservation ou de recharge…
  3. Pour le restituer et mettre fin à sa location, il suffit de garer le scooter sur une place publique autorisée aux 2 Roues Motorisés au sein de la Zone Cityscoot (correspondant aux 2/3 de la Capital).

L’avantage est que l’usager n’a pas à se soucier du lieu de restitution du scooter. Il n’a pas non plus à s’occuper de la recharge du véhicule. Ce sont les équipes de Cityscoot qui se chargent de remplacer les batteries vides.

Le prix pour ce service est de 0,28 € TTC par minute, dès la première minute.

Il y aurait déjà plus de 20 000 usagers. Et plus de 150 000 trajets ont été effectués avec ses scooters depuis son lancement, dont 50 000 depuis le début de l’année, soit un toutes les 40 secondes ! Un millier de ces scooters électriques devraient être déployés d’ici avril 2017.

Une course ? Pensez à Félix !

L’ambition et l’objectif de Félix est de démocratiser le mototaxi à Paris.

Du point de vue de l’utilisateur, le service fonctionne comme les applications de VTC. Felix est accessible via l’app gratuite téléchargeable sur App Store et Android. L’usager contacte alors un chauffeur pour une course immédiate (dans la zone couverte uniquement) ou bien la réserver au moins une heure à l’avance.

Votre chauffeur Felix arrive et vous équipe (la totalité des équipements est fournie). Une fois la course terminée, un système de double notation permet de noter la conduite du chauffeur et la relation que celui-ci aura eu avec son passager durant son trajet.

mobilité alternative avec les mototaxis felix

Avec l’app, l’utilisateur peut contacter un chauffeur pour une course immédiate (si celui-ci se trouve dans la zone bleue) ou bien la réserver au moins une heure à l’avance.

Felix veut être le premier service de moto-taxi électrique abordable. Il propose une offre de mobilité rapide, verte et accessible dans Paris intra-muros et petite couronne. Pour la tarification, c’est un prix dégressif au kilomètre qui est appliqué plutôt qu’un forfait. Les prix vont de 3 € le kilomètre à 2,20 €, avec un montant minimum fixé à 10 € pour une course.

Ubeeqo, le couteau-suisse de la mobilité urbaine

Dans le cadre des actions pour l’amélioration de la qualité de l’air, la ville de Paris soutient les alternatives à la voiture individuelle comme l’autopartage. Ainsi, après Vélib’, Autolib’, le soutien à l’expérimentation Cityscoot, la Ville de Paris lance SVP, Service de véhicules partagés.

Mobilité par UbeeqoCinq opérateurs se partagent le marché dont Communauto, Matcha ou encore Zipcar. Focus sur Ubeeqo qui a lancé son appli mobile 3-en-1 qui rassemble son offre d’autopartage, la location de voiture et un service de VTC.

La start-up a lancé, en début d’année 2016, une plate-forme qui rassemble toutes les solutions alternatives d’accès à une automobile :

  • son service d’autopartage,  pour quelques heures ou quelques jours avec Matcha
  • un service de location traditionnelle, pour une durée plus longue ou au départ de toute autre ville, en bénéficiant de tarifs préférentiels grâce à son principal actionnaire Europcar
  • une offre de VTC via un partenariat passé avec Allocab

Pour son service d’autopartage, des places de stationnement spécialement dédiées sont déployées sur l’ensemble du territoire parisien. Après inscription, les véhicules peuvent être empruntés puis rapportés à cette même station.

Matcha c’est une voiture qui vous attend près de chez vous, à partir de 4€ l’heure et 29€ la journée.

En conclusion

Il est de moins en moins intéressant, voire de plus en plus contraignant de posséder son propre véhicule dans une grande ville. Et les nouveaux acteurs de la mobilité et de la technologie l’ont bien compris. Dans un marché en pleine expansion, ils se plient en quatre pour offrir de nouveaux services aux parisiens en parfaite adéquation avec les nouveaux usages liés à la mobilité.

Sources

  • Article du Parisien, “Cityscoot a déjà séduit 20 000 utilisateurs à Paris”
  • Article Motoservices, “Felix ou le scooter-taxi électrique en BMW C-Evo”
  • Site de la Mairie de Paris, Label SVP, le Service de véhicules partagés
  • Article L’Usine Digitale, “Ubeeqo, les alternatives à la voiture, en voiture”
Partagez !

4 Responses to “Les nouvelles tendances de mobilité urbaine : petit avant-goût du Transport 3.0

  • Bravo, bon article qui donne envie d’aller à travers la ville et qui montre que ça bouge ici.

    • Emmanuelle Petraud
      9 months ago

      Merci Fly pour ces lectures assidues de mon blog. 🙂

  • Enfin ça bouge ! !! Merci pour mettre en avant toutes ces évolutions qui font du bien !

Trackbacks & Pings

  • Les nouvelles tendances de mobilité urba... :

    […] Nouveaux modes de transport urbain : Rapide portrait de 3 startups françaises à l'assaut de Paris et au services de la mobilité des parisiens.  […]

    9 months ago

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *